groupe colt seavers, l’homme qui tombe à pic !

Daniel est bel et bien l’homme qui tombe à pic. Au propre comme au figuré. Celui qui réussit à donner de sa personne pour, dès le premier jour, attribuer le nom du groupe est forcément une star. Et Daniel en est une. Quelle joie de le retrouver quelques années après son premier raid, entouré de son fils, son frère et ses amis. Un sacré groupe que celui là !  Nous avons à peu près fait le tour de tout ce qui peut se faire : galères mécaniques, chutes, roulage nocturne, pont arrière qui casse, délicieux poissons les pieds dans l’eau de Méditerranée, couscous aux chandelles (une première celle ci !) etc… etc…

Je pourrai parler des heures de la chute de Daniel, qui s’est fait vertement remonter les bretelles par son fils, Sébastien, brut de décoffrage, représentant de haute volée des huiles YACCO et personnage si attachant ! Que dire de Mika, maître de la pensée et de la fessée sud américaine : «Oh, écoute moi bien minot …» il a ensoleillé notre raid par son accent marseillais et ses récits colorés et tellement imagés… puis l’autre Mika, dont on sait maintenant qu’on ira forcément manger une bouillabaisse chez lui (la meilleure du Sud-Est….), tout en discrétion et efficacité, Christophe, le meilleur paysagiste de france tout en profil celui là, puis Geoffroy dit Geo, le robuste, le jeune et bouillonnant Geoffroy qui trimbale sa bonne humeur avec ses potes, mais qui paye quand même l’entrée en boite de nuit chez Mika (!), Matthieu, délicieux garçon qui souhaite rapidement partir au Brésil avec Mika, allez savoir… Stéphane qui donnerait envie aux Berbères de troquer leur mule pour une citroën, et jean-marie, l’arrière garde sereine qui regarde tout cela d’un oeil amusé et enjoué.  Le raid aurait-il pu avoir lieu sans notre phaco national? non, bien sûr. Un guide comme ça, c’est de l’or, même s’il nous a abandonné pour le dernier jour de roulage. Et bien sûr, notre président à tous, Denis, sans lequel le Brésil aurait paru bien fade. Il était là, fidèle à lui même, efficace et drôle. On n’en demande pas plus.

Pour un groupe comme celui ci, il fallait une assistance qui tienne la route. Seb, que je ne présente plus, était là pour assurer, avec Lucas et Jeanne, ses enfants, ainsi que Soufiane notre mascotte, les «à côtés» qui font toute la différence chez raidoriental. Un immense merci à eux.

A tout le groupe «colt seavers» : on vous aime ! … et à très vite.

cédric michon

 

Raid Oriental : Calendrier
ChargementChargement



Raid Oriental : Livre d'Or


Tweet