les expressifs excessifs

 

Oh putain ! La flo re-débarque. Oh fatigué ! l’Olive revient !  et comme toujours, Cédric, lorsqu’il reçoit la famille, il est on ne peut plus heureux! youpi ! et ils sont venus avec un tandem père et fils, j’ai nommé Michel et Cédric, dans l’ordre.  Joyeux jusqu’à plus soif, sautant dans tous les sens, nous nous sommes dit qu’il allait falloir les canaliser, ce que nous nous sommes efforcés de faire. Olivier, cousin sus cité, plus affûté que jamais et prêt à en découdre une énième fois avec les pistes de l’Oriental. Mais du neuf aussi pour ce prof de math qui ne demande qu’à être surpris. Une maîtrise du quad hallucinante eu égard au peu de pratique, respect des consignes, pas le dernier couché, bref, tout ce que aime. Olive, tu es chez toi et tu le sais, on t’aime.  Ma flo, toujours difficile de parler de sa soeur à qui il arrive de faire de belles et grandes frayeurs à son grand frère de guide que je suis. Mais là aussi, la maîtrise accrue de ces lourds engins pour cette frêle silhouette aurait dû décharger Cédric du stress permanent de ne pas abîmer la soeur qui lui reste. Je t’aime (diantre, déclaration…). Mais flo, ce n’est pas que du stress et de l’amour, non, flo, c’est un continent. Une galaxie. Difficile de l’écrire, mais se lever le matin en sachant que l’on va passer la journée avec elle change la donne. On voudrait vraiment se lever plus souvent. Puis vl’à ti pas qu’elle nous ramène dans ses bagages le fameux tandem. Alors franchement, nous, on s’est régalé. Mais franchement, eux, on saura jamais.  Un rictus? seulement avec 2g. Une émotion? un frisson? une sensation? sûrement, mais à l’intérieur. Il faut vraiment des gars expérimentés comme nous pour déceler l’étincelle au fond des yeux, lors d’un thé chez les nomades, lors de la découverte d’un paysage de l’Oriental, lors d’une soirée photos entre amis. Ne changez rien, de toutes les façons, on vous prend comme vous êtes, et c’est bien bon !  Et cédric, un petit service. Si tu côtoies ma soeur plus souvent  au boulot, ton humour devrait déteindre sur elle. Et ça ne serait pas du luxe…

Et comme j’aime gâter ma famille, j’ai pris pour guider et encadrer le désormais célèbre phaco, notre champion. Je ne parle plus de ses titres en deux roues motorisés, réels et nombreux, mais je dis juste que plus ça avance, plus notre histoire grandit, plus c’est bon de l’avoir à nos côtés.  Merci chef !   …. et toujours notre Mateus qui prend grand soin de votre bonne humeur et de ce que vous mangez. Il n’a pas d’égal. C’est un grand.

 

Raid Oriental : Calendrier
ChargementChargement



Raid Oriental : Livre d'Or


Tweet